80ème jour : Surprise au bureau médical

Devant, sur le parvis de l’église Sainte Anne de Brazzaville, il y avait l’évêque qui était là avec quelques prêtres autour de lui. Ensuite tout le bureau national du Renouveau Charismatique du Congo était là. La foule sortait toute joyeuse et il y avait sur le côté, une femme, une maman encore assez jeune qui tenait sur la hanche une petite fille de trois ans qui était totalement paralysée. Cette petite fille avait été paralysée à l’âge d’un mois à la suite d’une méningite et elle avait gardé tout ce qui était locomotion était paralysé. Mais en même temps qu’elle était paralysée et en même temps qu’elle avait grandi les os avaient poussé tordus. Les jambes et les bras, puisqu’on ne voyait que les jambes et les bras. A un moment donné la maman sent que sa petite fille s’agite. Elle se dit elle a besoin de faire pipi, elle la pose par terre. C’est là et je vous assure que le Seigneur avait bien préparé le bureau des constatations, il était là. Et sous les yeux du groupe qui était là on a vu les os des jambes se redresser, les pieds se remettre dans l’axe des jambes, les os des bras se redresser. Là sous les yeux en quelques instants, aussi incroyable que je vous le dis là. Et cette petite fille qui n’avait jamais marché de sa vie, à un moment donné elle s’accroche après le pagne de sa maman et elle se met debout toute seule. D’abord elle a fait des tout petits pas, vraiment on voyait comment ça hésitait. Et puis toujours en hésitant beaucoup en se tenant toujours après le pagne de sa maman, elle a fait tout le tour de sa maman. Bien sûr la foule à ce moment-là s’est rendue compte de ce qui se passait. Je vous laisse imaginer, ils ont déjà la louange spontanée alors je vous laisse imaginer la louange qui a commencé à sortir de cette foule. Et puis à un moment donné la petite fille… on voyait qu’elle était beaucoup plus rassurée, elle a lâché le pagne de sa maman et elle a commencé à se tenir toute seule debout et à marcher tout doucement. Puis de plus en plus assurée, jusqu’à presque courir sur le parvis. Et brusquement pendant que la foule chantait, la petite fille a commencé à rythmer les chants en tapant dans ses mains. Là je vous assure que la louange était extraordinaire à ce moment-là.

Voilà ce que le Seigneur… c’est le dernier que j’ai vu, merveilleux ! Tout ce que le Seigneur a pu faire ; et là, c’était vraiment évangélique comme le Seigneur le faisait au milieu des foules. Aujourd’hui le Seigneur est là, il est le même aujourd’hui et pour toujours.

1986

Musique : Zino Saint Martin

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
dictum id, venenatis, ut commodo mi, Praesent at vulputate, consectetur elit. vel,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?