M. Mistler avait une autre passion, celle de la photographie. Il l’avait contractée, autant qu’il s’en souvient, à la suite d’une chance heureuse à la loterie de Carnaval. Il avait gagné un kodak, un affreux kodak démodé, qui constituait le gros lot avec la traditionnelle cave à liqueur et une paire de fleurets. Jamais instrument ne tomba en de meilleures mains. Le père Mistler voulut l’expérimenter tout de suite : le résultat fut déplorable. Il renouvela ses tentatives avec cette énergie et cet esprit de suite qui le caractérisent. Petit à petit, il perfectionna l’appareil, le transforma et réussit, disent les mauvaises langues, à faire « des portraits ressemblants. »

Il travaillait sans relâche dans son cabinet noir, avec la ténacité et la conviction d’un alchimiste, n’admettant personne dans le secret de ses manipulations, s’enveloppant, en un mot, d’ombre et de mystère.

Jadis le père Sumerly avait pratiqué la photographie dans un petit local voisin de l’étude des moyens, mais sans grand succès.

Le père Mistler voulut faire peux et il y parvint. Au bout d’un peu de temps, on se montrait ses chefs-d’œuvre qui se passaient de mains en mains.

Comment parvenait-il à se procurer le matériel nécessaire : les ingrédients, plaques, papier sensible, etc. ? La question n’a jamais pu être nettement élucidée. Bref, sa réputation ne tarda pas à franchir les murs d’enceinte de « la boîte » et le kodak valut à son très distingué propriétaire, les visites et les faveurs de belles dames de passage à Saint-Remy. Il lui valut par contre-coup une jalouse persécution de certains confrères épris d’un beau zèle pour le salut de son âme. Sur leur initiatives et après de trop longs démêlés, sur lesquels nous reviendrons un jour, M. le Directeur confisqua le précieux kodak. Et du coup disparut en partie, l’auréole dont se nimbait le père Mistler.

Fin

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
consequat. dapibus eget ut id, tempus in pulvinar tristique Lorem

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?