59ème jour : La multiplication des pains

Devant les situations difficiles, commençons par prendre du temps pour louer le Seigneur. Seul déjà, mais encore plus quand nous pouvons le faire avec d’autres. Affirmons que Dieu est toujours tout amour pour nous, toute sagesse, toute puissance, n’hésitons pas à prendre un bon quart d’heure au moins de louanges, avant de commencer à demander, même à notre Dieu. Car dieu n’est pas un grand magicien. Dieu n’est pas un distributeur automatique. La relation de prières avec lui se tient toujours au niveau d’une relation de fils à père : c’est une relation filiale.
Une prière, qui se tourne en vérité vers Dieu se vit dans l’amour. En Jésus Christ, notre grand intercesseur. Le Christ a dû former ses apôtres à reconnaître cela.
La situation n’est plus la même, quand Dieu est réellement présent dans cette situation. Les apôtres ont eu du mal à le comprendre. Regardez la scène de la tempête apaisée. C’étaient des marins, que ces apôtres. Ils avaient toutes leurs compétences de marins. Et à travers cette traversée du lac, ils ne pensaient même plus que Jésus était dans la barque. Il a fallu attendre qu’ils soient presque dans la catastrophe pour commencer à se tourner vers Jésus. « Seigneur au secours nous périssons ! »
Jésus leur montre que la situation n’est pas là même quand Jésus est dans la barque.

Or, Depuis notre baptême Jésus est dans notre barque, depuis notre baptême il n’y a pas une situation, de notre vie, de nos familles, de notre vie professionnelle qui soit étrangère au Seigneur. Qu’en faisons-nous ? Nous avons nous aussi besoin d’être éduqués.

Prenons la scène de « la multiplication des pains », où le Christ va former ses apôtres, de la même façon à reconnaître que la situation n’est plus la même quand Jésus est là avec eux. Cinq-mille personnes à nourrir dans un désert ! Et le christ leur dit : « Mais, donnez-leur vous-même à manger ! Et malgré toute leur bonne volonté il n’y a rien : Quelques pains, quelques poissons. Jésus va leur montrer encore là, que la situation n’est plus la même lorsque Jésus est avec eux. Et même, pour qu’ils n’oublient plus jamais la leçon, il donnera douze corbeilles de restes, une pour chaque apôtre. Rappelez-vous cela, rappelez-vous cela. La situation n’est plus la même lorsque, nous sommes dans la famille de Dieu, lorsque nous sommes chrétiens. Le Seigneur est là dans notre vie.
Nous avons à regarder la situation d’une manière très différente.

Janvier 1985 Paray-le-Monial « Louange et combat spirituel »,

Musique : Zino Saint Martin

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
ut ultricies velit, sit leo Donec efficitur. quis, ut facilisis leo. diam

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?