44ème jour : Notre vie est sacramentelle

Notre vie chrétienne est nécessairement une vie sacramentelle, c’est que le sacrement n’est pas n’importe quel signe, n’importe quel rite, n’importe quelle cérémonie religieuse, le sacrement ce sont les gestes de Jésus qui aujourd’hui à travers l’Église se continue dans le monde.
Lorsqu’il y a un baptême, c’est le prêtre qui verse l’eau sur le front de l’enfant ou qui le plonge dans un bassin, mais c’est Jésus qui baptise.
Lorsque vous venez demander le pardon de Dieu dans le sacrement de réconciliation, le prêtre vous écoute, le prêtre vous éclaire, mais à travers le pardon que donne le prêtre, vous le savez bien c’est Jésus qui vous pardonne et qui vous pardonne au nom du Père. Ce n’est pas moi comme prêtre qui ai quelque chose à vous pardonner, la plupart du temps je ne connais pas les pénitents, ils ne m’ont rien fait de mal, je n’ai pas comme homme à lui pardonner. Mais à travers moi, prêtre, c’est Jésus qui pardonne et qui pardonne avec une telle profondeur qu’il donne la paix dans les cœurs et les renouvelle en profondeur.

Quand je célèbre l’Eucharistie comme prêtre, j’ai bien conscience de cela, que je célèbre, que je fais, quelque chose qui me dépasse totalement. Quelque chose où j’ai à laisser le plus possible Jésus accomplir ce qu’il a accompli au sommet du calvaire. Il faut qu’il grandisse et que je diminue.

Plus le prêtre disparaît dans cette célébration de l’Eucharistie, plus il laisse Jésus se manifester à travers la célébration de l’Eucharistie, plus il est à sa place.

Janvier 1985 Paray-le-Monial « L’eucharistie, source de guérison »,

Musique : Zino Saint Martin

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
ut felis facilisis mattis massa adipiscing quis, quis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?