62ème jour : L’intimité de l’Eucharistie

Combien aujourd’hui dans notre monde, nous chrétiens nous sommes appelés à chaque célébration de l’Eucharistie à faire monter avec lui notre adoration, notre pardon au nom du monde, notre foi, notre amour, notre reconnaissance.
Jésus dans son offrande à chaque Eucharistie, est toujours en offrande d’amour vers le Père et en attitude de miséricorde infinie à notre égard. Voilà, Jésus à chaque célébration de l’Eucharistie et cela se passe chaque fois que nous participons à l’Eucharistie.
L’Eucharistie ce n’est pas simplement cette offrande du calvaire qui se continue, qui se réactualise. C’est aussi, nous dit le petit texte de Vatican II que je lisais tout à l’heure, c’est aussi le sacrement de l’amour, le sacrement de l’unité, le lien de charité entre nous.

Et si l’Eucharistie continue le sacrifice de la croix, il est aussi la communion, l’union avec, l’union de chacun de nous et de tout le peuple de Dieu avec Jésus. Banquet pascal dans lequel le Christ est mangé, l’âme est comblée de grâce, et le gage de la gloire future est donnée.

Le curé d’Ars, à certains moments, s’arrêtait après la consécration et il disait simplement : « Il est là, il est là lui le Seigneur. »
Il est là pour entrer en communion la plus intime avec chacun de nous. Il est là et c’est même, la première annonce de l’Eucharistie telle que Jésus l’a faite en Saint Jean au chapitre VI, ce que l’on appelle parfois le discours sur le pain de vie. Jésus a inventé l’Eucharistie pour entrer en communion la plus intime qui soit avec chacun de nous.

Aucun amour ne peut réaliser avec une telle réalité, un tel réalisme, une telle intimité que celle que Jésus à voulu par mode de nourriture.

Janvier 1985 Paray-le-Monial « L’eucharistie, source de guérison »,

Musique : Zino Saint Martin

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2018 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?