Lc 6 : Miséricorde

Je suis bien convaincu que vous n’avez que de bonnes vues, ou plutôt des vues qui vous paraissent bonnes, dans la détermination que vous prenez. Sans les juger, j’adorerai les dispositions de la Providence. Le Bon Dieu qui le permet a peut-être lui-même d’autres vues : c’est à moi de lui demander de me les manifester pour les exécuter.
J’ai écrit peu de lettres en ma vie où j’aie mieux conservé mon âme en Dieu, qu’en vous écrivant la dernière.

Lettre 167, à M. Lacaussade, 13.07.1821.

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
facilisis ipsum suscipit libero non luctus dapibus Donec accumsan risus.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?