Notre consécration-alliance avec Marie colore et féconde aussi bien notre vie spirituelle personnelle que notre vie apostolique. La proximité chaleureuse avec Marie, la mère de Jésus entraîne la même proximité avec ses enfants, nos frères.

vierge2Pour réaliser la plus grande conformité avec Jésus le « premier-né », nous empruntons le chemin balisé par nos Fondateurs.

Chaminade et Adèle : connaître, aimer et servir Marie, et par voie de conséquence logique, la faire connaître, aimer et servir (pour mieux faire connaître, aimer et servir le Christ ).

Plus nous connaîtrons Marie, plus nous entrerons avec elle dans le grand secret d’amour de Dieu.

Les titres traditionnels donnés à Marie le disent de mille façons: Nouvelle Eve, Fille de Sion, Mère des Croyants, la Toute Sainte. Mieux connaître Marie, c’est mieux connaître Dieu et mieux entrer dans sa volonté de faire participer tous les hommes à son  bonheur éternel.

Plus nous aimerons Marie, plus nous partagerons son désir de voir tous les hommes devenir les frères de son Fils Jésus,  dans la docilité totale à l’action de l’Esprit filial dont il a recouvert son Eglise. Avec ce grand désir maternel que nous faisons nôtre, nous évacuons le risque de réduire l’apostolat au « militantisme », à la conquête.

C’est par amour pour les hommes, un amour dans lequel Marie nous fait toujours mieux entrer, que notre désir missionnaire s’éveille et se développe.

Mieux aimer Marie, c’est mieux aimer tous ses enfants potentiels et désirer avec Elle le plus grand bien qui puisse leur advenir, la conformité à Jésus-Christ, le fils premier-né, et en Lui, la pleine connaissance du Père (cf. Jn 17.

Plus nous servirons Marie, plus nous servirons le dessein de Dieu. Marie est le grand témoin de la réussite du Dieu créateur et sauveur: témoin de l’humanité dans sa perfection primitive,  » plus jeune que le péché » a dit Bernanos;  témoin de l’Incarnation du Verbe et de l’incroyable. Bonne Nouvelle ainsi apportée au monde : témoin de la victoire du Christ sur la mort.

A la Pentecôte, elle est devenue pour toujours témoin de l’émergence d’une humanité renouvelée, devenue famille de Dieu,  l’Eglise. La réussite de Dieu en Marie justifie pour nous toutes les audaces apostoliques.

Cette conviction a été pour nos Fondateurs, Chaminade et Adèle ; la source de leurs initiatives novatrices et finalement de l’existence de la Famille marianiste.

Mieux servir Marie, c’est mieux servir l’Eglise dans son élan missionnaire, et par là mieux servir les hommes  nos frères.

Bernard Vial, religieux marianiste prêtre.

©2019 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
ante. non quis, Sed risus felis Curabitur

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?