84ème jour : Le don de crainte – piété

On voit toute de suite la différence entre la crainte de quelqu’un qui a peur de recevoir des coups ou la crainte de quelqu’un qui ne veut pas de faire de peine à la personne qu’il aime. La crainte dans l’Ecriture sainte, c’est ce respect que l’on a pour la personne que l’on aime. D’ailleurs, lorsqu’il a fallu traduire la crainte dans le texte du prophète Isaïe duquel sont venus les sept dons du Saint-Esprit, vous avez pu remarquer que dans le texte d’Isaïe, il n’y en a que six ! Or, le mot « crainte », on l’a traduit par le don de piété, et le don de crainte. Le don de piété, ce n’est pas seulement le don de prière, c’est le sens qu’on mettait à « piété filiale ». L’amour qui existe à l’intérieur d’une famille, l’amour des parents pour leurs enfants et les enfants pour leurs parents. Pour ceux qui ont fait du latin la « pietas » dans le vocabulaire de latin, c’est l’amour familial, l’amour qu’il y a au sein d’une famille. Le don de piété, c’est le don de crainte qui est exactement le sens de tout ce qui vient du péché, c’est-à-dire le sens de tout ce qui vient offenser Dieu. Plus on a le don de crainte, qui est un don de l’Esprit-Saint, ça ne veut pas dire qu’on a peur de Dieu ; ça veut dire qu’on a le sens de plus en plus aigu du péché, c’est-à-dire de tout ce qui peut faire mal à Dieu, tout ce qui peut offenser son amour. Et les deux sont inséparables et en même temps que l’Esprit Saint fait découvrir le sens du péché, il donne le sens de la miséricorde ! Et que Dieu pardonne notre péché et nous fait entrer par le don de piété dans sa famille. Vous sentez combien le travail de l’Esprit Sait est nécessaire dans le cheminement de la vie spirituelle !

Musique : Zino Saint Martin

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2019 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?