14ème jour de carême : L’esprit atrophié

Cet esprit tel que nous en parle la Bible, c’est ce lieu de communion avec Dieu, où vraiment tout ce mystère de Dieu rejoint le mystère de l’homme où je suis en relation avec Dieu, le lieu de la prière, le lieu de la conversation avec celui qui est la source de mon être, avec celui d’où me vient tout bien, toute vie, tout amour, toute intelligence, toute relation fraternelle. Et lorsque cet esprit, est comme desséché, parce qu’il n’est pas en relation avec Dieu, c’est une catastrophe pour une personne. Et nous ne le comprenons pas tout de suite et disons que c’est même le malheur le plus grand qui puisse arriver à quelqu’un, que ce lieu de rencontre avec la source, avec la vie véritable, avec l’amour véritable, lorsqu’il n’existe plus dans une personne, il y a toute une dimension d’elle-même qui n’existe plus. C’est là, la véritable maladie de la personne.

2 août 1978 Paray-le-Monial : Carrefour sur la guérison

Bon chemin!

Musique : Zino Saint Martin

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
Curabitur leo. nunc vulputate, facilisis risus Phasellus nec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?