mad6U2SBH_7uuvvRizZlfJb5mzwCette année, les heures de ce samedi font partie des

« 24 heures pour le Seigneur »

voulus par le pape François, en cette année sainte de la Miséricorde.

Grâce à demander : savoir accueillir dans toute sa richesse la grâce du sacrement de Réconciliation.

Que ce soit « un moment de prière intense, une redécouverte du sens de notre vie. Qu’il nous fasse toucher de la main la grandeur de la miséricorde. Qu’il soit pour chaque pénitent, une source d’une véritable paix intérieure ».

Je confie alors à Marie les préoccupations suivantes :

  1. Pour faire une confession fructueuse, j’ai besoin d’un cœur vraiment contrit, touché profondément par la ‘gravité’ – le poids – de mon péché. C’est la grâce du publicain de l’Evangile de ce samedi…
  2. Quand je prie le « Je confesse à Dieu », je demande non seulement à Marie mais aussi à « mes frères de prier pour moi le Seigneur notre Dieu ». Tous mes frères qui se confessent attendent la même chose de moi! ça en fait beaucoup !  – Je demande donc à Marie de m’aider, je les lui confie !
  3. Le pape François se préoccupe beaucoup des prêtres qui confessent. Eux aussi, confions-les à  Marie, pour qu’ils soient eux-mêmes d’authentiques pénitents. Qu’ils laissent agir l’Esprit Saint à travers eux pour le pardon des péchés; qu’ils accueillent les pécheurs à la manière du Père miséricordieux de la parabole (Lc 15).

Que la miséricorde du Seigneur s’étende sur ceux qui le craignent

en notre âge, en cette génération !

 « Je veux la fidélité, non le sacrifice » (Osée)

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
ut id, in eleifend venenatis commodo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?