Dimanche 3 février à la Chapelle de
l’Institution Sainte Marie d’Antony

Issu d’une famille de 17 enfants, Jean-Eddy est né en Haïti en 1980. Après des études secondaires chez les Salésiens de Don Bosco, il obtient un bac technique en menuiserie. C’est la rencontre avec le Frère Florian Royer Chabot, marianiste canadien en 2003 qui déclenche chez Jean-Eddy sa vocation.

Son parcours

Après une année de cheminement et de réflexion, il entame son pré-noviciat, première étape de formation chez les marianistes, puis effectue son noviciat durant deux ans et son scolasticat durant deux ans également. Jean Eddy suit ensuite des études profanes, avec un baccalauréat d’études canoniques à Haïti puis un master d’éducation à l’IFEAP d’Angers et une année de théologie canonique.

Ce dimanche, il deviendra à 38 ans, le plus jeune frère marianiste de France en prononçant ses vœux définitifs, douze ans après ses vœux temporaires.

Les gestes de la célébration

Durant la célébration, Jean Eddy sera appelé par le Provincial, Frère Hervé Guillo du Bodan. Après le geste liturgique de la prostration, il recevra l’anneau en or à porter à la main droite, signe visible de ses vœux définitifs, signe de l’alliance contractée avec Marie pour l’aider dans sa mission de donner Jésus-Christ aux hommes.

Un éducateur dans l’âme

Envoyé en France en tant que missionnaire en 2014 à Sainte-Marie Grand Lebrun (Bordeaux), Frère Jean Eddy est présent à l’Institution Sainte-Marie depuis 2017. Il accompagne régulièrement les temps de prières des élèves du primaire, ainsi que les groupes de partage en 5e, 2nd et 1e.

La Société de Marie s’est consacrée depuis sa fondation à l’éducation des jeunes, en particulier dans le monde scolaire. Cette mission, Frère Jean Eddy la vit également dans différents projets humanitaires qu’il mène en lien avec l’EMI (Ecole en milieu isolé) et l’association JFM-Faustino. Il a ainsi développé l’Ecole Mixte du Bon Pasteur en Haïti, et s’engage dans une structure similaire au Pérou. Sur place, une équipe de jeunes laïcs de toutes confessions religieuses œuvrent ensemble pour rapprocher l’éducation des enfants.

A quelques jours de prononcer ses vœux définitifs, Frère Jean Eddy est serein et ressent la détermination et le courage nécessaire pour s’engager dans la vie religieuse. « C’est un saut dans l’inconnu, qui se fait avec beaucoup de confiance en Dieu » nous confie-t-il, « c’est un abandon total entre les mains de Dieu, dans le but de servir mes frères et mes sœurs pour toujours. C’est se mettre au service de toutes les personnes que l’on rencontre, quelle que soit sa religion, quelle que soit sa culture. »

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2019 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

mattis Aliquam dictum nec efficitur. eget sem, ut

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?