Saint Joseph, une prière

Voici celui qui fut votre Père, Seigneur, votre appui sur la terre, aussi votre éveilleur ; il Vous resta soumis tout en vous Vous conseillant, Vous enseigna son art mais en s’émerveillant…

Voici l’homme aux yeux purs qui Vous ont contemplé, celui des chemins sûrs et des lieux dépeuplés pour atteindre un exil où Vous dissimuler à la folie d’un roi venu Vous immoler.

D’ombre il vous abrita, humble suprématie, sa maison devenue le vivant oratoire du monde.

Infiniment présent tel un reflet du Père, il s’efface, il se tait, secrète vigilance Mais il peine, travaille, agit comme on espère, Patriarche inconnu revêtu du silence.

Cet homme-là, mon Dieu, épousa votre Mère, petite fiancée promise à l’Eternel, Transparente et si loin du bonheur éphémère, à jamais préservée du mal originel.
Comblée par l’immuable et divine Présence, leur intime distance, un lys aux creux des mains, nous ouvrait le chemin, la première alliance entre l’Immaculée et le coeur des humains.

Eden inattendu pour le Juste implorant, Marie, source infinie de l’amour triomphant versa l’eau vive au coeur de l’époux honorant Le Mystère inouï de la Vierge à l’Enfant

Un membre des CLM de Bordeaux

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?