Marie, Mère de Dieu, et si, passant sur la faiblesse de mes moyens,
j’essayais à ton exemple d’adhérer au Verbe présent ?
Ne recevrais-je pas alors Dieu d’une manière différente :
il deviendrait ce qu’il fut dans tes bras, Marie,
pour les bergers et pour les mages,
petit enfant, signe par lequel les hommes
entreraient dans ta joie et reconnaîtraient
Dieu-parmi-nous.

Prie pour qu’il en soit ainsi, Marie, ma Mère et la Mère de tous les hommes.

Auteur : Alain Grybowski

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
porta. leo ipsum ipsum mattis sed felis Nullam Curabitur tristique Lorem fringilla

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?