Voici la nuit où tout a basculé.
Tout était fini,
Tout recommence,
Mais en mieux.
La mort a perdu sa guerre,
La Vie a tout gagné
Et nous aussi.
Dans le tombeau se terraient nos douleurs,
Un vent frais a tout balayé.
Où est-Il, Celui que l’Amour a transfiguré ?
Il n’est pas ici, Il est devant,
Il nous attend :
Tant d’hommes ont le droit de savoir
Ce que Dieu a fait pour eux cette nuit.

Eric Julien

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2018 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?