Mt 25 : c’est à moi…

C’est un devoir de justice et d’équité. L’inégalité des conditions établie parmi les hommes par la Providence, ne serait pas un arrangement digne de la sagesse du Seigneur si, en même temps qu’il a créé des riches et des pauvres, il n’avait pourvu à rétablir l’égalité par l’obligation imposée aux riches de faire subsister les pauvres. Car il n’est pas question de soulager les autres et de vous surcharger vous-mêmes, mais qu’il y ait égalité. Que, pour le moment présent, votre abondance supplée à leur indigence, afin que leur abondance supplée aussi à votre indigence, et qu’ainsi il y ait égalité comme il est écrit : celui qui recueillait beaucoup n’avait pas plus et celui qui recueillait peu, n’avait pas moins. (2Co 8, 1315)…

E&P (Ecrits et Paroles) – IV, p. 473.

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2019 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?