A midi, déjeuner à la Conciergerie.

Le pain, fait au moule, avait des allures de gâteau. Le potage était bien velouté, le jambon succulent, le rôti cuit à point et que dire des frites ! Du premier coup le père Joseph avait conquis nos sympathies et mon père, qui se trouvait en appétit et de fort belle humeur, ne put résister au plaisir d’aller le féliciter après le repas.

Le père Thaddée, qui faisait le service à table avec une gaucherie dont la toilette de ma mère fut victime, ne contribua pas peu à rehausser la gaieté de ce repas. Il simulait par gestes expressifs les qualités des plats et se passait avec volupté la main sur l’estomac en obliquant de l’œil au plafond.

Le père Julien, malgré Baduel, nous avait de plus fait parvenir une succulente bouteille de vin blanc au dessert et dès ce premier repas, nous pûmes nous convaincre qu’on n’avait rien exagéré en vantant la proverbiale hospitalité de Saint-Remy.

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2018 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?