Pour bien administrer ma province…

O Vierge Immaculée, vous m’avez fait l’honneur de me confier une Province de votre chère Société de Marie.

Donnez-moi, s’il vous plaît, le sentiment des responsabilités que votre choix m’impose.

Que je sois vraiment “L’œil et La main” de celui qui “est établi votre ministre pour gouverner votre famille”

Faites que, “pieusement docile à sa direction” je “veille à l’exacte observation des Constitutions”. Que je sois, pour chacun de mes frères, “un guide, un conseiller, un ami, un père“. Que je contribue” de tout mon pouvoir à leur avancement dans la perfection” et au succès de leur apostolat auprès des âmes.

Apprenez-moi ô bonne Mère, à gouverner avec simplicité, bonté, force, prudence et autorité, et sans jamais perdre de vue que tous nous sommes vos fils et vos soldats pour lutter, sous vos ordres et sûrs de la victoire, contre l’indifférence religieuse.

Je vous demande instamment, ô Marie, pour moi et chacun de ceux que vous m’avez confiés, la fidélité aux engagements sacrés de pauvreté, de chasteté, d’obéissance et de stabilité, qui nous lient à vous, ainsi que la persévérance à développer en nous, les vertus d’humilité et de simplicité, l’esprit de foi, l’esprit d’oraison, et l’esprit de notre Fondateur ou l’esprit de famille.

Inspirez aux retraités et aux infirmes la patience et la ferveur, aux prêtres, le souci toujours renaissant d’être “le sel et la lumière” de leurs frères ; aux directeurs, la conscience très nette de leurs responsabilités ; aux professeurs, la préoccupation constante de n’enseigner que pour donner l’éducation ; aux ouvriers, l’estime et l’amour de la vie cachée en Jésus ; aux temporaires, aux scolastiques, novices et postulants, le désir efficace d’essayer loyalement le genre de vie auquel vous avez bien voulu les appeler.

Enfin, daignez multiplier à l’infini, le nombre de ceux qui seront vos fils et vos missionnaires à travers le monde.

Tout cela, ô bonne Mère, je vous le demande au nom de votre amour pour Jésus, votre Fils ! Amen.

Probablement du Père Paul VERRIER

Provincial de Paris, 1909 – 1919

Décédé à Strasbourg le 15 août 1939.

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?