Enfin les vacances, Seigneur !
Dieu sait combien je les ai attendues !
Je comptais les jours et les heures, mon travail se faisait plus pesant à mesure qu’elles approchaient.
Et dans la paix de ce pays, dans la beauté de la nature, dans l’inactivité de mes mains, me voici tout bête, ne sachant que faire de ma toute neuve liberté.
Bénis, Seigneur, ces jours de vacances.
Bénis les jours qui s’ouvrent devant nous et vont passer comme un éclair.
Jours de joie et de paix, jours de détente et d’ amitié.

En savourant cette paix, en détendant mon corps et mon coeur, si je te parlais, Seigneur.
Si je te parlais aujourd’hui, dans la montagne ou l’océan, dans la plaine ou la rivière, dans le nuage et l’oiseau, dans le soleil et l’étoile.

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?