Jn 18-19 : la Passion

La pensée de la mort a en elle-même une force merveilleuse pour nous détacher du monde et nous retirer du péché. Rappelez-vous de vos fins dernières, dit l’Esprit de Dieu, et vous ne pécherez jamais. (Si 7, 40). La pensée de la mort est une pensée que les bénédictions de Dieu accompagnent spécialement dans l’économie de la sagesse et de la Providence divine ; c’est un remède auquel Dieu a attaché cette grande vertu, de nous éloigner et nous préserver du péché ; voilà pourquoi dans les défenses et les menaces que Dieu fait aux hommes pour leur faire éviter le péché, il leur fait si souvent envisager la mort et tout ce qui doit l’accompagner : la nudité, l’oubli des hommes, l’horreur et l’infection du tombeau, les ténèbres et les ombres de la mort, les vers et la pourriture.
Lorsque le riche s’endormira, il n’emportera rien avec lui ; il ouvrira les yeux, et il ne trouvera rien. (Jb 27, 19). Sa gloire ne descendra pas avec lui. (Ps 48, 18)…

E&P (Ecrits et Paroles) – III, p. 499

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2019 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?