En Avent avec le père Emile Neubert n°8

Se voir aimée d’un amour si singulier

Que ne dut pas être la consolation de Marie de se voir aimée d’un amour si singulier : amour incommensurable du plus parfait des enfants des hommes, amour infini de son Dieu ; amour qui l’élisait et la prédestinait avant toutes les créatures, conjointement avec l’humanité du Christ ; qui, avec Jésus, la promettait aux hommes dès la chute d’Adam, et, à travers toute l’Ancienne Alliance, la leur présentait comme leur grande consolation ; amour qui, dans sa conception déjà, la formait plus belle, plus pure, plus sainte que toutes les créatures humaines, et qui continuait à la combler de grâces et de privilèges inouïs parmi les anges et parmi les hommes. (Marie dans le dogme 1954, 72).

nature10

Musique : Zino Saint Martin

©2020 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi
amet, Curabitur leo. dolor. id Aenean Phasellus leo libero. elit. sem,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?