Un article d’un journal d’Afrique à l’occasion

La plupart d’entre nous gardent de Simplice l’image du jeune homme très engagé de Bokoro En effet, Simplice  venait à la messe chaque jour tôt le matin – il partait de sa maison à 4h45 – de façon à sonner la campane pour la messe à 5h00 du matin.Dans le noir avec sa bougie, il préparait la messe  en mettant tout en place. A 5h45, il faisait entonner l’angelus pour commencer la prière qui précède la messe. Et quand il n’y avait pas des lecteurs, c’est lui qui proclamait la première lecture. A la fin de la messe, il débarrassait l’autel  avant de s’en aller.

Après avoir décroché son diplôme d’Etat à Bokoro même, il a fait l’année propédeutique au petit séminaire de Bokoro puis il fut admis au grand séminaire à Kalonda comme grand séminariste du diocèse d’Inongo. Là, il fit trois ans de philosophie puis un peu de théologie à Saint Cyprien à Kikwit.

Dans son ineffable plan d’amour, Dieu l’a enfin appelé à le servir dans une autre famille religieuse, celle des marianistes.

Ce 18 Février 2017 à Rome , il a été ordonné diacre ensemble avec certains de ses confrères.

 

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?