Père Jacob Gapp

Jakob Gapp peut-il nous tracer un chemin de sainteté ?

jacob-gappLe 13 août 2013 marquera le 70ème anniversaire du sacrifice de Jakob Gapp. Est­ il possible que son parcours balise pour nous aujourd’hui un chemin de sainteté? Le dicton populaire nous avertit: “Les saints sont plus admirables qu’imitables”.

Sans nous tracer une route toute faite, les saints nous posent quelques bornes indicatrices propres à nous guider. Mieux, à nous lancer des appels et à nous stimuler.

Tentons de repérer quelques­ unes de ces balises dans l’histoire et le sacrifice du P. Gapp.

Le P. Gapp n’était pas de tout repos en communauté. Il était de ces fortes personnalités qui font beaucoup souffrir ceux qui vivent avec eux et qui souffrent eux-mêmes beaucoup.

1ère balise

L’Eglise en béatifiant Jakob Gapp ne béatifie pas un caractère, une “gentillesse”. On peut trouver chez tous les saints des traits de “mauvais caractère”, des difficultés de relation, des faiblesses de toutes sortes. Nous avons encore chacun nos chances.

Ce qui compte n’est pas la donnée initiale de notre nature mais ce que nous aurons permis à l’Esprit Saint d’en faire avec notre complicité. Jakop Gapp était rentré du camp de prisonniers avec le sentiment amer de l’hu­ miliation, la rancœur contre les mauvais traitements et l’injustice.

Ayant partagé une vie difficile avec d’autres malheureux, il était revenu “socialiste”, avec toute l’ambigu’ité et la polysémie du terme, mais au cœur un vrai amour pour ces pauvres, la haine de l’injustice.

Il faudra la rencontre d’un père spirituel ouvert et bien formé, de supérieurs capables de lire par-delà les apparences rugueuses, pour que Jakob Gapp découvre la charité exi­ geante de la “doctrine sociale de l’Eglise”, avec des orientations claires et justes pour son application.

2ème balise

La sainteté part toujours d’un amour passionné, souvent blessé, qui mobilise les énergies, oriente les forces, ne laisse plus de repos. Interrogeons nos “propres amours” pour savoir si nous sommes sur la bonne voie. Jakob Gapp, socialiste et patriote qu’il était, aurait dû être s duit par le “national­ sozialisme”. Mais bien vite, il découvre que l’Evangile est contraire aux préoccupations du mouvement… De là son action militante et combattante contre cette doctrine pernicieuse.

3ème balise

Amour exige toujours vérité, c’est-à-dire justesse de conception sur l’homme et la société. Combien de générosités dévoyées jusqu’aux pires crimes, à partir de générosités réelles fouNoyées dans une conception fausse de l’humanité. Rude leçon pour notre temps.

Exigence de travail ardu, jamais interrompu pour affiner cette vérité. Jakob Gapp écrira le jour de son exécution :

” J’ai commencé mon noviciat le 13 août 1920, l’année la plus heureuse de ma vie. Et aujourd’hui, j’espère commencer la vie de l’éternité bienheureuse “.

4ème et 5ème balise

Courage pour aller jusqu’au bout de l’amour et de la vérité… En retour, séréni­ té, grâce du Seigneur, en ce moment ultime de vérification. Nos “inquiétudes” nous signalent que nous ne sommes pas encore au bout du chemin.

Bernard Vial, religieux marianiste prêtre
tiré du mensuel Vie et Fraternité marianistes

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?