Mt 5 : La Loi

Je conçois à merveille les sentiments si vrais dont votre cœur est rempli à la pensée de votre profession religieuse. Devenu pratiquement l’esclave du Seigneur, le fils plus spécial et le missionnaire de l’auguste Marie, vous participez avec abondance à la liberté des enfants de Dieu…
Le combat de la chair contre l’esprit et de l’esprit contre la chair a pour objet, dans le plan de la Providence, de donner aux anges et aux hommes le spectacle ravissant de la constante fidélité de l’esprit, envers et contre les suggestions, les fureurs et l’attrait fatal de la chair.
Veillez donc et priez, mon cher Fils, car l’esprit est prompt et la chair fragile, combattez vaillamment les combats du Seigneur, en vous et hors de vous, et ne contristez jamais l’Esprit de Dieu en vous par une lâche condescendance aux inspirations de la nature.
Le temps est un trésor précieux : c’est le prix de l’éternité même, ou plutôt l’éternité en est le prix… En lisant nos chères Constitutions sur le partage et l’emploi du temps, vous y puiserez de graves enseignements, et vous vous affectionnerez de plus en plus à votre saint état, qui a pour fin essentielle de régulariser l’emploi du temps dont vous êtes comptable envers Dieu, et de vous faire accomplir toutes choses au moment opportun.

Lettre 1202 à M. Perrodin. 26.04. 1840.

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2019 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?