Le 2 janvier 1888 les marianistes débarquent à Yokohama

Leur objectif : l’annonce de l’Evangile.

Leur méthode : l’enseignement.

Concrètement, par le biais des écoles, atteindre et toucher l’âme japonaise, et d’abord, la comprendre, la vivre de l’intérieur avant même de proposer leur foi.
D ‘ailleurs, les temps ont changé. le Japon fermé du XVIIème siècle s’ouvre à un monde extérieur qu’il affrontera le siècle suivant, économiquement, et même militairement.

Ce livre extrêmement documenté, rend compte du dialogue qui s’établit peu à peu entre les cultures française et japonaise. Au fil des années, cette petite communauté étrangère va étendre son influence au point d’être estimée dans tout le pays, par les plus hautes autorités politiques, culturelles et religieuses. Le succès remarquable des oeuvres éducatives est salué par tous.

Plusieurs Marianistes sont admis  dans les milieux universitaires les plus prestigieux. D’autres anciens élèves, tel  l’amiral Shinjiro Yamamoto, stratège, diplomate et conseiller de l’Empereur, mais aussi catholique influent, deviennent des responsables politiques du plus haut niveau. En ceci, l’ambassadeur de France, le grand poète Paul Claudel, est un soutient efficace. Il est jusqu’à  L’Empereur lui-même.

Plus humble aux yeux des hommes, mais grande figure aux yeux de ses compagnons, le frère Sozaburo Michel Fukahori, demeure l’illustration exemplaire d’une épopée, avant tout spirituelle.
Par delà les clichés, trop souvent réducteurs, une lecture passionnante pour tous ceux qui veulent comprendre l’âme du Japon.

Pour se procurer le livre : cliquer ici

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?