Saint Joseph dans la tradition marianiste

Introduction

Notre Frère italien Piero Ferrero a édité un travail sur “Saint Joseph dans la tradition marianiste“, que nos Frères Frédéric Bini et Ignace Pagnan viennent de traduire en français.
 
Le chapitre IX énumère les nombreuses circulaires de nos supérieurs généraux qui parlent de St Joseph. Et l’auteur ajoute cette évaluation, que l’on trouve à la page 27 de l’édition française: “Certaines des circulaires listées développent systématiquement un sujet qui renvoie au saint sous un certain angle, d’autres sont plutôt génériques. Celle du père Hoffer est sans aucun doute la plus belle et la plus profonde, pleine d’idées précieuses sur l’éducation spirituelle des religieux” – et j’ajoute, de considérations pédagogiques qui méritent toujours attention.
 
L’appréciation de Ferrero m’a poussé à scanner la circulaire en question du P. Hoffer et à vous proposer de la lire également, en cette année Saint-Joseph, et peut-être même de la faire lire…
 
Avec mes fraternelles salutations, Robert Witwicki sm.  

———————————————————————————————————————————

CIRCULAIRE N. 4 – 25 mars 1957
Réponse aux voeux de fête
LES ÉLÉMENTS CONCRETS DE LA SAINTETÉ
Paul-Joseph HOFFER,
Supérieur Général de la Société de Marie, Missionnaire Apostolique,
à tous les Religieux et Affiliés de la dite Société.

Mes bien chers Frères, chers Affiliés,

Est-il nécessaire que votre Bon Père vous fasse part de la joie et de l’émotion que lui ont causées les témoignages d’affection et de confiance, ainsi que les souhaits bien sincères exprimés dans vos lettres, à l’occasion de la fête de Saint Joseph dont il vient de prendre le nom ? […]

Ne cessez de demander à Saint Joseph de lui obtenir le courage et la lumière nécessaires pour mener la famille de Marie dans les voies fixées par l’amour divin, avec autant de sagesse que ce grand Saint a conduit lui- même Jésus et Marie dans les chemins de Galilée et d’Egypte et pour orienter vos âmes dans un sens toujours plus conforme à la vocation mariale et apostolique que nous a léguée notre vénéré Fondateur.

Si les Supérieurs Généraux, en effet, au moment de leur entrée en charge, adoptent le nom de Joseph, ce n’est pas seulement en souvenir de la dévotion particulière que notre vénéré Fondateur portait à ce grand Saint, mais encore pour bien marquer que la Société de Marie est placée sous sa spéciale protection et que le Supérieur Général doit désormais chercher en Saint Joseph, comme le lui recommandent nos Constitutions, « le modèle d’une administration prudente et active, ferme et paternelle ».

Dans l’accomplissement de cette tâche, plus impérieuse que jamais dans notre monde si profondément désorienté et en même temps si assoiffé de vérité et de justice, je sais bien que je puis compter sur votre loyale et active collaboration. […]

Lire l’ensemble du texte

hoffer-circ-4-st-Joseph

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Articles similaires