G. J. Chaminade éveilleur d’un laïcat

“Le temps des laïcs” : ainsi s’ouvre la Collection des Ecrits et Paroles de Guillaume Joseph Chaminade, dont les premiers tomes retracent les débuts, l’histoire et l’extension de la Congrégation de Bordeaux. Nous arrivons au terme de cette année Chaminade, où nous avons fêté le 250ème anniversaire de la naissance du Bienheureux Fondateur. Célébrer un jubilé, comme nous l’avons fait cette année, c’est rendre grâce pour un homme, son charisme, c’est aussi faire mémoire, se ressourcer aux intuitions initiales pour engager l’avenir.

Le charisme est un don de Dieu à un homme, ou à un groupe, particulier pour le bien de l’Eglise et l’affermissement du peuple chrétien. Et si celui de Chaminade ne se résume pas en un seul mot, l’un de ses traits fut incontestablement d’avoir éveillé ou réveillé la foi dans un monde déchristianisé. A cette fin, Chaminade a fondé des groupes de chrétiens que nous désignons aujourd’hui sous le terme de “laïcs”.

Il leur a donné tout un programme, une règle de vie et d’apostolat, une spiritualité, où transparaît ce qui constitue de manière plus spécifique le charisme marianiste. Comme jadis la Congrégation mariale, les Communautés Laïques Marianistes continuent de nos jours l’œuvre de Chaminade.

Aussi, après avoir étudié les circonstances et la manière dont ont émergé au temps de Chaminade ces communautés de “laïcs”, nous définirons le profil du chrétien que Chaminade souhaitait voir naître, avant de nous pencher sur la postérité et de retrouver l’actualité des intuitions de Chaminade pour aujourd’hui.

1. Rendre grâce : le temps des préparations et la naissance de la congrégation mariale

La démarche, les fondations mises en route par Chaminade après son retour d’exil en 1800 ne furent pas des actes fortuits. Une relecture de quarante premières années de sa vie nous en révèle les racines profondes.

Lire la suite dans le document PDF joint

Article Attachments

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Articles similaires