Consécration-alliance avec Marie selon le père Chaminade

UNE PROPOSITION MISSIONNAIRE POUR AUJOURD’HUI

Quand nous contemplons nos origines, un constat s’impose : la place accordée à la Vierge Marie et la fécondité des œuvres du Père Chaminade et d’Adèle de Trenquelléon, comme une relation de cause à effet. Qu’en est-il aujourd’hui, à une autre époque et face à d’autres défis ? Comment puiser à ce même dynamisme et l’adapter au temps présent ?

I) QU’EST-CE QUE LA CONSÉCRATION, L’ALLIANCE AVEC MARIE ?

1) UN ÉLÉMENT DE LA FOI ET DE LA VIE CHRÉTIENNES

Dans notre pratique chrétienne, on parle souvent de “se consacrer”. Il importe de bien comprendre ce que cela signifie si nous voulons le vivre en vérité. Nous commencerons donc par développer ce thème, puis nous expliciterons dans la section suivante le sens particulier qu’il a pris dans la tradition marianiste.

Le Christ est l’unique consacré, l’oint véritable. Il est consacré au Père par l’Esprit. En lui et par lui se réalise l’alliance définitive de l’humanité et de Dieu, accomplissement des premières alliances de Dieu et de son Peuple décrites dans l’Ancien Testament. Le baptême est le sacrement qui nous fait participer à la consécration divine du Christ. La confirmation lui apporte son achèvement et l’Eucharistie sa réalisation au long des jours. Le baptisé devient un nouveau Christ et “par lui, avec lui et en lui”, il est consacré au Père dans l’Esprit.

Il participe ainsi à la triple fonction du Christ, prêtre, prophète et roi : par l’offrande de sa vie et l’intercession, par l’annonce et le témoignage, par son activité humaine de transformation du monde. Le baptême nous constitue membres de l’Église puisqu’elle est le corps du Christ ; il s’agit de plus qu’une entrée dans un groupe : cette appartenance est désormais un élément de notre identité et constitue le milieu vital du développement de tout notre être.

L’effet de la consécration du baptême est aussi profond que le permettent l’ouverture et la participation active de chaque croyant à la grâce de Dieu. Marie est l’être humain qui a le plus pleinement vécu cette consécration, du fait de la grâce reçue de Dieu et de sa parfaite réponse humaine. L’offrande de Marie est totalement et inséparablement unie à celle de son Fils ; avec lui elle s’offre à la volonté du Père, conformée et mue par l’Esprit Saint.

Elle est pour cela la toute sainte, la pleine de grâce, la première des croyants (cf. LG 63). Cette place occupée par Marie n’est pas ponctuelle mais définitive : elle est à jamais celle qui s’offre au Père, associée au Fils dans l’Esprit.

Lire la suite sur le PDF

[gview file=”http://media.marianistes.com/media-mf/adocs/consecration-alliance-avec-marie.pdf” height=”500px” width=”100%” save=”1″]

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Articles similaires