Communauté de Réquista

Origines de la communauté

requista-01

1897 Les religieux Marianistes (Société de Marie) ont été appelés par l’évêque de Rodez pour ouvrir une école.
1897 début de la construction du grand bâtiment du collège.
En 1903, à cause des lois anticléricales, les religieux sont expulsés; le collège est vendu aux enchères publiques.
Maître Louis GALTIER, né à Réquista en 1868, avocat, achète le collège et son jardin, pour pouvoir ouvrir à nouveau un collège ‘privé’.
Il demande à Mr Louis BENAZECH, Marianiste, d’en assurer la direction.
Depuis, ce collège s’appelle Collège Saint Louis !

De 1903 à 1959

Le collège Saint-Louis (avec internat) accueille les garçons de Réquista et de sa région.
Les religieux assurent tous les services : l’enseignement, les surveillances, l’intendance (restauration, culture du jardin)
Ce collège reçoit également des candidats à la vie religieuse (juvénat, ou postulat)
Peu à peu, la Direction fait appel à des laïques pour l’enseignement.
A l’époque, le salaire des enseignants du ‘privé étaient très faibles…
En 1959 la loi Debré donne un nouveau souffle à l’enseignement privé

De 1959 à nos jours

requistaAvec le contrat d’association les salaires des professeurs sont pris en charge par l’Etat. D’autre part, le nombre d’élève augmente, de nouvelles matières sont proposées (technologie, arts plastiques etc.) ; des professeurs ‘laïques’ sont engagés…

En 1974, un incendie accidentel ravage le collège. Grâce à des préfabriqués, le collège reste ouvert !
Les travaux de reconstruction du collège durant plus d’une année !

Le collège accueille garçons et filles.
Actuellement, 120 élèves sont inscrits à Saint-Louis (1/2 pension et internat). Le primaire de Saint Joseph est transféré à Saint Louis : c’est l’ensemble scolaire Saint-Louis Saint-Joseph.

La communauté réside encore dans les locaux de ce Collège, mais les Frères – retraités- n’y exercent plus. Nos âges ? De 77 à 88 ans !

Emile MARAVAL, notre doyen, a surtout exercé comme enseignant dans le Primaire et au Collège. Il aime s’occuper du jardin.
Marcel ALARY a passé une bonne partie de sa vie dans l’Ecole d’Agriculture de Sainte-Maure (Aube).
Désiré CADAS, menuisier, homme d’entretien, apiculteur, jardinier et cuisinier…
Roger GEYSSE (prêtre), en HEPAD à Saint Amans à Rodez
Claude REYNES, responsable de la communauté, assure quelques cours de catéchèse au Collège et participe au ‘Secours catholique’ paroissial.

Notre mission ?

– La présence d’une communauté religieuse dans une paroisse
– Assurer une ‘présence’ au sein de l’Etablissement scolaire
– Être des hommes de prière

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?