Se sentir en présence de Dieu – 3 –

En vivant cette expérience de Dieu, nous prenons conscience que quelque chose se produit en nous. Cela touche l’aspect contemplatif de notre vie.

Par contemplation, je ne veux pas dire penser à Dieu d’une façon qui ne serait pas très utile. Un contemplatif est quelqu’un qui a un certain sens de Dieu, qui sait que Dieu est là, et le sait avec une profonde conviction. La contemplation est une expérience de la présence de Dieu qui n’est pas facile d’exprimer.

C’est plutôt ce que nous appellerions un « sens » de Dieu. Nous « sentons »  que nous sommes en présence de Dieu.

Par exemple, vous est-il déjà arrivé d’entrer dans une pièce obscure et, après un bref moment, de sentir que quelqu’un d’autre y est présent ? Vous prenez conscience d’un mouvement, d’un son ou d’une proximité qui vous convainc qu’il y a quelqu’un à rencontrer en ce lieu.

Quiconque est appelé à suivre le Christ est appelé à une sorte d’expérience mystique de Dieu

Mystique veut simplement dire expérience. Une expérience des choses de Dieu. Une expérience mystique ordinaire signifie que nous avons ce sens de Dieu, de convictions sur Dieu ; que nous sentons des mouvements de Dieu en nous et que nous les reconnaissons comme tels dans notre vie ordinaire. C’est ce qui rend notre vie ordinaire exceptionnelle, différente, avec quelque chose en plus.

Je veux insister sur le fait que nous parlons d’une expérience spirituelle ordinaire.

Chaque Marianiste qui a une vraie vocation, un appel authentique à devenir marianiste, a aussi un appel à faire l’expérience de Dieu de façon particulière.

Nous le savons à cause d’une affirmation de notre Fondateur, le bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade, au 2e article des Constitutions de 1839 , ou Règle de Vie des marianistes. Il y décrit la nature de la Société de Marie et la nature de notre vie :

« La Société de Marie veut, autant que Dieu l’aidera,  joindre le zèle à l’abnégation, le travail à la prière, et, en réunissant les avantages de la vie active à ceux de la vie contemplative, atteindre les fins de l’une et de l’autre. »

Quelle est la fin ou le but de la vie contemplative ?

Nous ne sommes pas appelés à être des contemplatifs, et cependant, si nous somme vrais avec  notre vocation, nous atteindrons le but de la vie contemplative.

Quel est ce but ?

C’est de regarder Dieu, de sentir Dieu, de connaître Dieu dans notre vie, et d’expérimenter la présence de Dieu de telle façon qu’elle transforme notre vie.

Le changement peut se faire en douceur…

Lentement peut-être, mais l’expérience de Dieu fait une différence en nous. Si Dieu ne fait pas de différence, c’est que nous n’en avons pas réellement fait l’expérience. Le but que nous avons à atteindre dans la vie contemplative, c’est d’arriver à l’expérience transformante de Dieu. Quand Dieu est accueilli en ce monde et qu’il réalise son règne, sa présence transforme le monde. Ainsi, l’expérience de Dieu est très importante pour notre vie, si nous voulons vivre pleinement.

C’est ce à quoi nous sommes appelés : à une vie pleine et abondante.

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2017 Marianistes de France site réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?