A travers Marie, Dieu montre que l’ancienne Eve a disparu.

Il réalise pleinement la vocation de la femme en tant que nouvelle Eve.

La nouvelle Eve et le nouvel Adam rendent ensemble, manifestent le saint des saints. Le mystère du Père est rendu dans son éclat à travers le nouvel Adam, à travers la nouvelle Eve. Vous comprenez un peu quelque chose de ce plan de Dieu, toute la sainteté au masculin, toute la sainteté au féminin. Dieu a créé l’homme, homme et femme, masculin et féminin. Et Dieu nous manifeste à travers l’un et l’autre toute cette sainteté qui est en Lui. Par l’Esprit Saint il est présent en Marie, en Jésus Il manifeste aussi toute la sainteté de l’homme. On dit bien qu’au jour où nous serons dans le royaume de Dieu, tout homme sera semblable à Jésus Christ, toute femme sera semblable à Marie, exprimant l’un et l’autre l’unique sainteté de notre Dieu.

Deuxième sens de la sainteté.

L’action et la fonction, Marie est l’instrument du salut de Dieu et à ce titre il y a aussi toute une dimension de sa sainteté.

C’est vrai que chaque femme comme chaque homme est à la ressemblance de Dieu. Et le mystère de Dieu se révèle en chacun, en chacune par des facettes uniques que nous ne pourrions pas découvrir autrement. Chaque saint, chaque sainte dans l’Eglise, dans toute l’histoire de l’Eglise nous introduit dans la sainteté de Dieu. Une facette unique, cette facette de la sainteté de Chaminade, cette facette de la sainteté de Mère Adèle. Je pense que nous désirons, les uns les autres que ces facettes soient proclamées officiellement dans la vie de l’Eglise. Parce que ça fait partie de la connaissance de la sainteté de Dieu à travers ceux qui nous le manifestent.

Marianistes de France

N'hésitez pas à nous contacter

En cours d’envoi

©2018 Marianistes de France // Réalisé par EXTRATIS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?